maison

Investissement immobilier : guide de survie du primo-accédant

Pour la première fois de votre vie, vous projetez de faire l’acquisition d’un bien immobilier. Cela vous inquiète, et rassurez-vous, c’est normal. En effet, il faut réfléchir à un certain nombre de conditions avant de s’engager dans un crédit que l’on mettra sans doute plusieurs années à rembourser : il faut réfléchir à  la localisation du bien, à la surface, mais aussi et surtout au financement. Voici donc mes réponses aux trois questions les plus récurrentes des primo-accédant.

Petite ou grande surface pour mon premier investissement immobilier ?

Pour votre premier investissement immobilier, vous vous demandez surement si vous devez acheter, ou pas, une grande surface. Le problème est le suivant : si vous voulez acheter une grande surface, votre emprunt sera nécessairement plus important. Or, quand on est jeune et que l’on réalise son premier achat, on n’a pas toujours les moyens de payer d’importantes traites. A l’inverse, une grande surface présente l’avantage de s’adapter à votre éventuelle vie future. Une grande surface pourra accueillir vos enfants. Ce choix dépendra donc de votre état d’esprit : si vous vivez au jour le jour, privilégiez les petites surfaces. Si vous avez tendance à vous projeter dans le futur, vous préférerez les grandes surfaces.

Dans tous les cas, le meilleur choix sera celui de la rentabilité : quel que soit le nombre de mètres carrés, pensez toujours qu’un jour vous pourriez revendre le bien. En effet, les propriétaires remettent en vente leur résidence principale environ 7 ans après l’achat. Misez notamment sur un bien se trouvant dans un quartier en devenir. Certaine société effectue ce qu’on appelle un rachat de crédit, alors pensez-y, pour adoucir vos fins de mois !

Investissement immobilier dans le neuf ou dans l’ancien ?

maison
Une maison moderne, voire jeune, vous assure une meilleure isolation phonique et termique, et donc, des économies sur le long terme

Investir dans le neuf peut s’avérer avantageux sur le plan fiscal. Le dispositif Pinel vous assure par exemple une réduction d’impôt si vous achetez dans le neuf et que vous mettez votre bien en location (on parle alors d’investissement locatif). De plus, les nouvelles constructions permettent de bénéficier d’un meilleur confort et de nouveaux matériels qui garantissent une certaine longévité. En outre, les frais de notaire sont réduits lors de l’acquisition d’un bien neuf.

A contrario, acheter dans le vieux vous permet d’avoir un bien avec plus de cachet. Un achat dans l’ancien permet aussi de faire de bonnes affaires, à conditions d’être prêt à faire des travaux de rénovation. Le jour de la revente, vous réaliserez une importante plus-value.

Quel financement pour mon premier investissement immobilier ?

En tant que primo-accédant, vous pourriez bénéficier d’aides financières. Parmi ces aides, on compte le pass foncier et le Prêt à l’accession sociale. Vous pourriez également bénéficiez de prêts plus avantageux pour votre première acquisition immobilière. Cela peut être un vrai coup de pouce pour les jeunes désireux de devenir propriétaires. Néanmoins, différentes conditions doivent être remplies pour obtenir un prêt à taux de rendement zéro. Pour êtes sûrs d’avoir les capacités de rembourser votre crédit, n’hésitez pas à faire une simulation de prêt.

Et une fois que vous serez installé dans votre maison, la première des choses à faire est de faire installer un dispositif de sécurité qui limitera le risque d’effraction.

Une réflexion au sujet de « Investissement immobilier : guide de survie du primo-accédant »

  1. Merci pour cet article ! je vais aller me renseigner auprès de ma banque ou d’autres organismes de crédit pour voir les aides financières auxquelles j’ai le droit :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *